Phobies : Qui a peur du grand méchant loup ?

La peur de la peur ou l’histoire de la phobie ordinaire.

Soigner sa phobie par hypnose, cette autre solution.

Soigner sa phobie par hypnose

Soigner sa phobie par hypnose c’est possible et c’est sans doute même recommandé, comme on peut aussi vous recommander une thérapie comportementale. On crée une peur et on en a peur : Peur des serpents, des araignées… Peur de conduire, de prendre l’avion… Peur de la maladie, peur de vomir… Tout est possible.

Il faut savoir de quoi on a peur !

Derrière une peur se cache souvent une autre peur. La peur cachée, comme le grand méchant loup dans sa forêt. Ne pas l’identifier, c’est comme disait ma grand-mère « pisser dans un violon ». En exemple mon « impatiente » qui vient soigner sa phobie par l’hypnose. Elle a développé subitement une peur incompréhensible de conduire.
Cela fait des années qu’elle conduit avec facilité et bien souvent avec plaisir. Jamais d’accidents graves et Boum ! Cela tombe sur elle. Mais comment cela est-il possible ?

En moins d’un an cette dame a perdu sa sœur, sa mère et un collègue de travail très proche… Peur de la mort ? Mais pourquoi la voiture ? Honnêtement on s’en moque mais notons cependant que cette femme aimait beaucoup accompagner sa sœur (Qui ne savait pas conduire) dans des sorties entre filles. Mais cela sert à quoi cette peur de la peur ?

Rechercher l’intention positive.

Pour soigner sa phobie par hypnose, on cherchera notamment à découvrir l’intention positive du symptôme.

Par exemple il y a des gens qui ont une peur panique des chiens, et ça parait ridicule et pourtant si un chien est en train de vous bouffer le bras, vous allez avoir une réaction de survie. Et pour vous protéger, vous allez taper, crier ou fuir et c’est une sacrée réaction de protection. Et cette partie de vous qui crée ce comportement vous protège.

Seulement pour la peur phobique, la personne à la même réaction, même si le chien est loin ou en laisse ou tout gentil. Car l’inconscient à créer ce choix et l’utilise à chaque fois. Dans le cas de mon « impatiente » cela s’est logé dans la peur irraisonnée de conduire. Pour ne pas mourir (mode survie), je ne dois pas conduire et pour ne pas conduire, je dois en avoir peur. Alors comment soigner sa phobie par l’hypnose

Élargir le champ des possibles.

Ce qui différencie un phobique de quelqu’un qui n’a pas cette peur irraisonnée, n’est pas la réaction de courir, crier, fuir etc. … car tout le monde l’a s’il y a vraiment danger. C’est qu’il a juste plus de choix. Il peut aussi être calme si le chien est tout gentil et en laisse. Il a tout le panel de choix entre les deux possibilités.

L’inconscient nous protège avec cette réaction (ce choix), mais à chaque fois. C’est donc une surprotection très efficace. Mais une seule possibilité n’est pas un choix juste une contrainte mais extrêmement protectrice donc jugée valable, à raison, par cette partie de nous chargée de notre survie.

C’est pareil avec cette peur de conduire, on ne va surtout pas enlever cette réaction de protection (Surtout avoir peur de conduire quand il y a du verglas, du brouillard…), juste rajouter du choix. Apprendre à notre inconscient qu’il peut aussi avoir le choix de la prudence, de la confiance, de la raison, de la liberté par exemple. Soigner sa phobie par hypnose, c’est faire l’expérience de l’apprentissage.

Se défaire de ses croyances limitantes.

Souvent la séance consistera aussi à enlever les croyances limitantes. Les croyances dirigent nos actes et nos pensées. Il faut changer certaines croyances pour progresser, pour évoluer vers une certaine sagesse, sérénité, et il faudrait saisir la nuance entre savoir et croire. « Si je prends la voiture, je vais mourir », n’est-ce pas une moche croyance limitante et inconsciente ? Ramener à l’état de conscience, vous aimeriez vous dire quoi d’autre… Demandez-le à votre inconscient. Mon impatiente a choisi. Soigner sa phobie par l’hypnose c’est faire le choix du savoir.

(Un grand merci aux professionnels d’Hypnofrance pour leurs échanges et avis sur ce sujet)

En découvrir plus sur les phobies et traumatismes : ICI