Le droit au plaisir

L’hypnose la solution plaisir

Vous avez le droit au plaisir avec hypnose. Ces dernières années l’Hypnose est devenue, grâce aux différentes techniques d’imagerie (IRM, TEP), l’objet d’études de plus en plus nombreuses dans le champ des neurosciences qui nous permettent de mieux appréhender  son fonctionnement, ouvrant ainsi la voie à son utilisation dans le domaine de la sexualité.

Je ne suis pas médecin, ni sexologue. Je n’interviens donc pas sans avis médical et bien souvent les personnes viennent me consulter après avoir tout essayé. Ce sont même les médecins qui m’envoient leurs patients après avoir évacué un problème physique, notamment cardiaque ou neurologique dans le cas d’une impuissance masculine par exemple.

De par sa nature, la sexualité s’accommode très mal de la coexistence de manifestations anxieuses, de perte de confiance ou d’estime de soi. Elle ne fait pas bon ménage non plus avec des croyances limitantes ancrées depuis des générations ou de traumatismes toujours vivaces. En cela les approches par l’hypnose permettent d’apprivoiser les réactions émotionnelles.

 

Le droit au plaisir avec hypnose

Des Maux d’hommes :
le droit au plaisir avec hypnose ce n’est pas un mal.

Ce travail sur l’émotion permet d’aborder avec efficacité les troubles masculins, troubles de l’érection, difficultés de contrôle de l’émotion sexuelle, de contrôle de l’éjaculation. « Rien, mou, précoce, prématurée, hâtive, rapide », des termes formulés par mes « impatients » d’aller bien mieux pour trouver une solution à ce qu’ils vivent la plupart du temps comme un manque de « maîtrise » de leur fonctionnalité sexuelle. Ils sont en conflit voire en colère contre eux même. « Je suis pulsif » déclarait l’un de mes impatients, «  ma tête voudrait que cela dure (quoi d’ailleurs ? !) Et mon corps m’échappe ». Belle dissociation !

Une souffrance féminine :
Pour en sortir et avoir le droit au plaisir avec hypnose

Dans les troubles féminins, il permet de gommer souvent les effets de l’anticipation et de percevoir différemment ses émotions. « Je n’en ai pas envie mais je le fais pour… » ou « je n’ai jamais connu l’orgasme » et « j’ai mal quand… » souvent aussi «  je n’ai plus de désir »… Des phrases entendues dans mon cabinet, des mots de souffrance réelle.

Personnellement, j’alterne un travail thérapeutique en relaxation avec des inductions hypnotiques. Leur impact est remarquable.

A la recherche du couple :
le droit au plaisir avec hypnose, une dualité.

Un mode particulier d’induction hypnotique m’intéresse, celle de l’hypnose avec le couple (et non l’hypnose du couple), notamment lorsqu’un couple n’a quasiment plus de moments partagés. Le couple vit alors un moment précieux déconnecté des tensions de la vie quotidienne. C’est souvent une étape de retour vers une intimité partagée.

Les ressources sont en vous, prenez l’initiative !

Pour en savoir sur hypnotive et bien être sexuel : ICI