Arrêtez de fumer avec plaisir

Méthode AFP : Arrêtez de Fumer avec Plaisir

Arrêtez de fumer avec plaisir  ? On peut sortir du tabac avec zéro motivation et par le plaisir. Ne pas en mourir n’est pas une option.

Mise en garde avant de lire cet article

Ce post s’adresse en priorité à ceux qui fument tous les jours et dans les heures suivant le lever. Cela va sans doute bouleverser vos croyances, je pense même qu’un hypnothérapeute ne devrait pas dire cela. Ce que je vous propose ne m’appartient pas , c’est une captation personnelle que je fais mienne, des écrits du Professeur Bertand Dautzenberg, professeur de pneumologie et cancérologue à la Pitié-Salpêtriere à Paris (Le plaisir d’arrêter de fumer : Editions First). Vous n’avez même sans doute pas besoins de mes services avec cette méthode pour vous arrêter mais c’est sans doute un plus de vous ouvrir à un spécialiste des addictions ou de pouvoir lever des blocages, des programmations, modifier des croyances qui ne vous appartiennent pas. Ceci dit et lu, partons en voyage au pays du plaisir d’arrêter de fumer. Et si jamais cela ne marche pas, vous pourrez dire que c’est moi qui suis « nul » pas vous.

Au début était la volonté :

Arrêtez de fumer avec plaisir
On à longtemps cru que c’était une question de volonté, renvoyant votre faiblesse en pleine face. Vous n’êtes pas faible, ni nul, vous êtes malade. Une victime de l’industrie du tabac. Fumer n’est pas un choix libre, c’est une addiction nicotinique qui a pris le contrôle de votre cerveau reptilien (partie basse du cerveau) et qui provoque un conflit permanent , que votre cortex (partie haute) ne peut résoudre. Il est inutile, voire nuisible, d’essayer d’arrêter de fumer avec votre volonté ou de lutter contre les fortes envies de fumer. L’échec va alimenter la dévalorisation de soi. Mettez toute votre énergie à utiliser les bons outils pour supprimer l’envie de fumer, mais ne vous privez pas.

Puis fut la motivation :

La grande mode thérapeutique est de s’appuyer sur la motivation. Pas de motivation, pas de suivi. Si cette dernière est utile elle conduit bien souvent à une impasse. Le sevrage motivationnel est un passage pénible dont on peut sortir victorieux et fier de soi mais aussi (dans plus de la moitié des cas) honteux de son échec, persuadé que l’on est « nul ». Et quid des victoires, si après quelques mois, la motivation faillit ? C’est la rechute avec son lot de peines.

Enfin vint le plaisir :

Arrêtez de fumer avec plaisir
Arrêtez de fumer avec plaisir. L’Homme comme tout être vivant, aime le plaisir et on peut sortir du tabac par le plaisir et il serait stupide de refuser le plaisir. Prôner la motivation, l’effort, le changement de comportement en mettant la pression sur le malade fumeur, alors que celui-ci est en manque de nicotine, relève plus du sadisme que de la thérapie. Certes on peut se faire arracher des dents sans anesthésie, mais si on peut faire autrement c’est quand même plus agréable n’est ce pas ? La solution réside à saturer 24h/24h les récepteurs nicotiniques avec de la nicotine non tabagique (Patchs et substitut oral ou vapotage) afin de supprimer l’envie de fumer et avec plaisir. Avec plaisir car un substitut nicotinique qui ne plaît pas n’est pas pris, de même une vapoteuse qui ne donne pas une bonne sensation dans la gorge n’est pas utilisée. Le plaisir n’est pas une option lors de la prise de nicotine orale ou vapotage, c’est une obligation thérapeutique pour guérir du tabagisme.

Un plan d’action pour chacun et en même temps

Arrêtez de fumer avec plaisir !

L’HYPNOSE n’est pas une pratique ALTERNATIVE à la médecine, psychiatrie ou psychologie mais une thérapie COMPLÉMENTAIRE. C’est donc de concert que nous devons agir.

Mon rôle avec l’hypnose ou par entretien conversationnel est de vous accompagner à abandonner votre réticence au remplacement du tabagisme vers la prise de nicotine non tabagique. Il est aussi de vous convaincre que vous êtes une victime d’une maladie chronique et non une loque sans volonté qui n’arrive à rien car elle n’a pas de volonté ou ne veut pas se motiver. Il sert aussi à vous faire identifier les pensées que vous associez à l’acte de fumer. C’est aussi une aide pour vous faire éliminer les dernières cigarettes quand les récepteurs sont saturés de nicotine. Celle que vous prenez encore par habitude, par convivialité, pour gérer un conflit ou un stress. C’est bien entendu aussi une prévention de la récidive. C’est aussi un moyen de suivi dans votre parcours de libération en complément de votre médecin. Et c’est enfin un rôle de conseil dans le choix du substitut nicotinique oral ou du bon vapotage..

Le rôle de votre médecin est d’abreuver votre meute de récepteurs nicotiniques aboyant, de façon à ce que , gavé de nicotine, ils ne hurlent pas en permanence leurs besoins impérieux de fumer. C’est encore, s’il est motivé un moyen de suivi.

Votre rôle de fumeur sera donc de prendre votre traitement pour ne pas fumer quand vous n’avez pas envie de fumer. Et de fumer quand vous avez envie de fumer plus de deux secondes, alors vous allumerez votre cigarette (même quand vous serez sous patch et substituts oraux ou vapoteuse ), sans aucun effort pour ne pas le faire .

Les premières croyances à modifier

1/ La nicotine n’est pas le problème c’est la solution

Arrêtez de fumer avec plaisir. Quand on est une victime du tabac, que l’on risque d’en mourir une fois sur deux, que l’on tire 300 fois par jour sur sa cigarette, renâcler à prendre de fort dosages de nicotine par patchs, substitut oral ou vapoteuse, c’est complètement irrationnel. C’est un peu comme si le passager d’un petit avion en feu sur le point de s’écraser ne voulait pas ouvrir son parachute, car il a lu qu’ouvrir un parachute était dangereux. Accepter une phase de dépendance à la nicotine non tabagique avant l’abandon du tabac n’est là encore pas une option mais une obligation. Et si vous arrivez à fumer une cigarette entière pendant votre traitement c’est que vous êtes sous dosé en nicotine

2/ Vapoter n’est pas fumer

Arrêtez de fumer avec plaisir
Arrêtez de fumer avec plaisir. Vous n’avez pas à avoir peur du vapotage, mais soyez effrayé par le mal que vous fait la fumée de cigarette. À chaque fois que les médias vous bassinent avec la toxicité des émissions de la cigarette électronique, demandez à voir les données sur la fumée du tabac et vous serez rassuré (tableau ci dessous). Il est totalement incompréhensible aujourd’hui que des comités de lectures laissent publier de telles aberrations scientifiques. Il convient alors de se demander à qui profite le crime. Et si vous avez peur de tomber d’une addiction à une autre addiction, celle ci au moins ne va pas vous tuer et des solutions existent pour s’en écarter.

Cependant pour être efficace dans l’arrêt du tabac le vapotage doit vous donner du plaisir en 5 seconde. Là encore je peux vous accompagner dans votre choix.

Le bon plan d’action

Quand on est malade tabagique deux stratégies thérapeutiques sont a envisager

Patch + formes orale + suivi médical + suivi thérapeutique (si nécessaire)
Patch + vapotage + suivi médical + suivi thérapeutique (si nécessaire)

Oui on peut sortir du tabac avec zéro motivation et par le plaisir si le professionnel qui vous accompagne est motivé et ne fait pas peser sur vos épaules vos erreurs de jeunesse

Et pour les fumeurs non dépendants

Si vous ne fumez pas le matin et pas forcément tous les jours. La méthode AFP n’est pas initialement écrite pour vous, mais vous pouvez y puiser des conseils ou aider d’autres fumeurs.

Je peux cependant vous accompagner grâce à l’hypnose et son pouvoir de suggestion. Le pouvoir de l’esprit sur le corps est bien réel. Bien orientée l’esprit peut permettre au corps de réaliser des merveilles. De même il est utile de savoir identifier les pensées que vous associez à l’acte de fumer, de vous aider à supprimer ces cigarettes que vous prenez par habitude, par convivialité, pour gérer un conflit ou un stress et surtout de ne pas sombrer dans la dépendance ou éviter une récidive.

Bien à vous et libre avec plaisir ! AFP

Effet de la fumée du tabac et du vapotage sur le risque de maladies

Arrêtez de fumer avec plaisir

Source « le plaisir d’arrêter de fumer » Professeur Dautzenberg (pneumologue)