Parents toxiques hypnose

1/ Parents toxiques hypnose : réussir à s’en libérer

Et vous ?
Parents toxiques hypnose

Vous avez peur de l’abandon ? ou/et vous vous embarquez souvent dans des relations destructrices ou/et vous ne faites pas confiance aux autres ou/et vous souffrez de troubles du comportement alimentaire ou/et vous avez du mal à savoir qui vous êtes ou/et vous ne vous sentez pas à la hauteur ou/et vous êtes furieux.se ou triste sans raison ou/et vous êtes perfectionniste ou/et vous avez du mal à vous détendre ou à vous amuser…

Alors quelle relation vos parents ont il eu avec vous lorsque vous étiez enfant ?

Les parents toxiques

Il s’agit d’un père ou d’une mère, parfois les deux qui a été dominateur, critique, manipulateur, peut être démissionnaire ou, pire encore , violent physiquement ou moralement.

Les adultes de parents toxiques
Parents toxiques hypnose

Ces attitudes , ces paroles, ces gestes ont pu causer des traumatismes émotionnels avec lesquels une fois adulte, il faut apprendre à vivre. Car ces blessures peuvent avoir des répercussions dans la vie familiale, sentimentale et même professionnelle. Car cette souffrance peut faire parler votre corps par différents maux ou troubles du comportement alimentaire.

On peut s’en sortir

Il existe de nombreux moyens de s’en sortir avec ou sans l’accompagnement hypnotique. L’essentiel étant que le thérapeute prenne le problème par le bon bout et propose des méthodes qui ont fait leurs preuves.

2/ Parents toxiques hypnose: le mirage du pardon

Droit dans le mur

Vous pouvez vous demander si la première étape n’est pas de pardonner. Ma réponse est non.

Je suis conscient que cela va sans doute à l’encontre de la plupart de nos principes (religieux, spirituels, philosophiques et psychologiques).

Pour ceux qui ont déjà pardonné, posez vous cette question : Vous sentez vous mieux et durablement ?

Ne pas pardonner, n’est pas se venger

La vengeance est une motivation très normale, mais négative. Elle vous enferme dans des obsessions et crée beaucoup de frustrations ou de tristesse. Elle s’attaque à votre bien être émotionnel. Laisser tomber son besoin de vengeance est assurément une étape saine.

Pardonner c’est nier

Pardonner à un père qui vous a terrorisé, à une mère qu’il vous fallait materner car elle était presque tous les jours ivre….. est une autre forme de refus, c’est faire comme si ce qui est arrivé n’était pas si grave 

Les autres pièges du pardon
Je suis donc coupable

La responsabilité ne peut aller qu’en deux directions : vers l’extérieur, vers les personnes qui vous ont fait du mal OU vers l’intérieur, vous même. On peut donc pardonner à ses parents, pour aboutir, en retour, à se détester soi-même d’autant plus.

L’on t’ils mérité

Je pense aussi que le pardon n’est justifié que quand les coupables font quelque chose pour le mériter. Ils doivent reconnaître ce qui est arrivé, en prendre la responsabilité et montrer leur désir et leur volonté d’évoluer.

On ne fait pas parler les morts

Si l’un des vos parents ou les deux sont morts, vous soulagerez les séquelles de votre enfance, non pas en les pardonnant MAIS en vous pardonnant à vous même et en relâchant l’emprise qu’ils avaient sur votre bien être émotionnel.

Je vais donc rester toujours en colère ?

C’est tout le contraire. La paix de l’esprit et des émotions arrivent quand on se soustrait au contrôle de ses parents toxiques sans nécessairement avoir à leur pardonner. Et on ne peut se soustraire à eux qu’après s’être occupé de ses propres sentiments intense de révolte et de douleur, et après avoir mis les responsabilités à leur place, c’est à dire sur leurs épaules.

Livre conseillé : Parents toxiques de Susan Forward : ICI