Mincir ouvrez les portes

Ce n’est pas que vous n’avez pas trouvé de solutions mais elles sont dysfonctionnelles. Mincir ouvrez les portes sans tomber sur un mur.

Mincir ouvrez les portes

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 1 – L’effet transgression (pour Mincir ouvrez les portes): Plus je m’interdis, plus je désire. Eh oui, la première façon infaillible de faire échouer le projet d’équilibre alimentaire consiste à décider d’éviter les aliments les plus caloriques. Car leur interdiction les rend toujours plus désirables. Ainsi comme le disait Oscar Wilde « Rien n’est plus irrésistible qu’une interdiction de transgresser ». En effet, l’abstinent porte toujours en lui le désir de ce dont il s’abstient. Pour MINCIR, il faut être exactement à l’opposé du concept même de contrôle de l’alimentation issu des sciences de la nutrition.

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 2 – L’effet succès (pour Mincir ouvrez les portes) . Sans doute un succès mais juste apparent. En réalité c’est parce que les régimes marchent que c’est un échec, car tôt ou tard vous allez glisser sur une peau de banane. C’est la réussite qui alimente l’échec, c’est l’illusion des batailles gagnée qui va vous faire perdre la guerre.L’alternance de succès à court terme et d’insuccès crée l’illusion que , tôt ou tard , l’on réussira. Et bien entendu, c’est faux.

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 3 – Pour éviter les tentations je renonce aux sensations (pour Mincir ouvrez les portes). Voici le portrait robot des personnes qui plongent dans cette solution sans issue : Elles sont certes sveltes, mais elles sont toujours sur la défensive, renonçant aux plaisirs. Cela ressemble un peu à l’ascétisme religieux. Cela a sans doute commencé par un désir de se plaire, d’être désirée ou considérée mais en réalité ce sont souvent des personnes froides et même parfois antipathiques. Le piège est refermé, celui d’être peu désirable en vertu des efforts herculéens pour le devenir. Ainsi comme le dit Oscar Wilde « Entre manquer son but et l’atteindre , la seconde tragédie est bien pire que la première ». Renoncer aux sensations peut même conduire à des formes d’anorexies.

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 4  – L’effet rébellion (pour Mincir ouvrez les portes). De régime en régime, de contrôle en perte de contrôle, je suis aujourd’hui en échec. Alors puisque je n’y arrive pas, je me laisse aller. Et voila, vous réagissez à la frustration de l’échec en compensant par le plaisir. Pour éviter de vous sentir incapable de vous alléger, vous décidez que maintenant vous allez vous autoriser. Madame, monsieur, vous choisissez mal votre rébellion. Rebellez-vous contre l’ensemble de vos régimes ce sont eux les responsables de votre échec. Il existe d’autres solutions et sans pour autant renoncer aux plaisirs. Les faiseurs de miracles vendus dans les librairies ou sur internet s’engraissent sur votre graisse (votre meilleur ennemi). Thérapeute stratégique en gestion du poids, je vous accompagne sans miracle mais avec efficacité. Rebellez vous !

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 5  – L’effet lutte continuelle (pour Mincir ouvrez les portes). Parmi tous les subterfuges pour gruger ses kilos, le sport tient sans doute une pole position. L’idée est assez simple «  je dois brûler plus que ce que je mange ». Loin de moi de prétendre que l’exercice physique soit une erreur, mais le sport, parfois, car cela peut devenir une obsession, un TOC désigné sous l’horrible patronyme « d’exercising ». Cela peut même avoir un effet pervers inattendu. Plus je fais du sport, plus j’ai tendance à manger (c’est une réponse bio-logique), et plus je mange, plus je me sens condamner à faire du sport. Cela ne semble pas encourageant, alors à la moindre peau de banane, je me rebelle par dépit et j’arrête le sport. Ce qui conduit inévitablement à une nouvelle prise de poids. Dans sa forme la plus extrême «  l’exercising » peut même conduire par frustration à la vue des résultats sur la balance, à une restriction alimentaire qui peut déboucher sur une anorexie. Avouez que capituler ou devenir anorexique, ne sont pas des solutions fonctionnelles.

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 6 – L’effet hydraulique.– Une solution qui permet de profiter de la nourriture sans grossir, voir même d’en jouir et de maigrir. C’est la solution la plus fréquente de l’évolution de l’anorexie ou de l’hyperphagie. Vomir et plus simple que de s’abstenir et maintiens le poids dans un premier temps, cela permets aussi de garder le plaisir de manger. Oui, mais voila, le corps à des armes redoutables pour contrer les effets du vomissement. Avec le temps, il va garder ce qu’il peut, sans plus sélectionner. L’assimilation des solides et des liquides est exacerbée, ce qui conduit à une nouvelle prise de poids. Et pour autant, ces personnes peuvent sortir de cette solution dysfonctionnelle et dangereuse, si le thérapeute se montre rusé.

SOLUTION DYSFONCTIONNELLE # 7 – L’effet Délégation ou l’attente de la pilule miracle. Voici le saint des saints des patients désespérés : Ils attendent la venue d’un pouvoir magico- thérapeutique. Un produit miracle, un gourou charismatique, un régime révolutionnaire, une hypnose magique. Outre l’inefficacité de cette démarche,les produits amaigrissants peuvent être également dangereux, avec des risques de dépendances ou des états dépressifs. Mais bien plus grave encore, cela met en évidence votre propre incapacité à faire face alors qu’il est indispensable d’acquérir une confiance en ses ressources personnelles et prendre la responsabilité de réaliser et de maintenir ce que personne d’autre ne peut faire à votre place. Là est la différence entre vendeur de rêves (qui se transforment en cauchemars) et accompagnement thérapeutique efficace.

(Photo by Carolina Pimenta on Unsplash)