L’anneau gastrique hypnotique

Cela fait il le poids ?

Maigrir avec un anneau gastrique hypnotique. Parlons un peu de ce fameux anneau gastrique hypnotique ou virtuel. La presse, les télés, les radios s’échauffent, le petit monde de l’hypnose thérapeutique et le milieu médical bouent mais cela fait il le poids ? ICI

Hypnose pour maigrir ou pasMirage ou réalité ? Tout ce qui peut être imaginé est réel. Des expériences en neurologie ont démontré que notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il voit ou ressent et ce qu’il imagine. Alors c’est sous l’état naturel de l’hypnose et par la force de visualisation, que l’inconscient se voit plonger dans les conditions d’une intervention chirurgicale, avec des scénarios et suggestions le guidant à lui faire virtuellement vivre, la pose de l’anneau gastrique. Cette intervention vient alors amplifier et sceller le changement de comportement amorcé lors des précédentes séances et conduit naturellement à mettre en place un comportement d’ingestion restrictive alimentaire. Alors, maigrir avec un anneau gastrique hypnotique, ou pas !

Et cela marche ? Maigrir avec un anneau gastrique hypnotique, oui, mais si !
Si cela est bon pour vous, si la relation thérapeutique entre le praticien et la personne est établie en confiance, si les séances préparatoires ont levées les barrières qui font obstacles à la suggestion et renforcées la motivation, si l’intervention est suffisamment force d’imagination. Cela doit rester un programme bienveillant mené par un thérapeute en phase avec son client. Car si tout ce qui peut être imaginé est réel encore faut-il savoir emmené la personne de « l’autre côté du miroir ». ICI

Madame T (42 ans) est en léger surpoids (IMC 28), lié à des compulsions alimentaires sur le sucre. Elle demande la pose d’un anneau gastrique avec un désespoir perceptible dans sa voix et dans son corps. Je refuse avec bienveillance et pédagogie (je peux envisager la pose d’un anneau gastrique que pour une IMC supérieure à 30), elle résiste. Je raconte des « anecdotes thérapeutiques » que j’invente au fur et à mesure, puise dans mon imagination des métaphores au fil de ce que je perçois. Elle repartira de mon cabinet très en colère… Quatre semaines plus tard, je reçois un mail « …j’ai perdu 2 KG, est-il possible de se voir ?… »

Monsieur R (36 ans) est en situation d’obésité (IMC 37). Une alimentation anarchique et essentiellement orientée vers le gras. Il se balade de régime en régime, avec son lot de yoyo qui lui fait gagner à chaque fois un peu plus de Kgs. Nous décidons ensemble la pose d’un anneau, avec suivi en consultation par une diététicienne (J’ai la chance dans mon cabinet d’avoir ce corps de métier). Monsieur R dans son enfance a connu, les débuts de mois difficiles de ses parents et son lot de privations. Depuis il fait des réserves, « je fais du gras » me dit-il. Les séances préparatoires (5) à l’opération seront essentiellement accès sur cette problématique et le plaisir de manger autrement, accompagnées par une prescription de taches à la maison (L’écoute de suggestions hypnotiques : Bienveillance pour soi, prendre soin de soi). Aujourd’hui l’anneau est posé, la perte de poids est de 8 kgs (3 mois entre la première consultation et ce jour). Je continue à suivre Monsieur R à sa demande, il me dit au passage « Je ne suis plus un ours ».

Cela marche si : Il n’y a pas de sensations de privations, si on retrouve le plaisir et que les barrières sont levées, si la relation est là, si l’imagination est vertueuse.
Alors cela peut faire le poids, mais il y a bien d’autres choses à essayer, aussi.