Sexualite

Le droit au plaisir

L’hypnose la solution plaisir

Vous avez le droit au plaisir avec hypnose. Ces dernières années l’Hypnose est devenue, grâce aux différentes techniques d’imagerie (IRM, TEP), l’objet d’études de plus en plus nombreuses dans le champ des neurosciences qui nous permettent de mieux appréhender  son fonctionnement, ouvrant ainsi la voie à son utilisation dans le domaine de la sexualité.

Je ne suis pas médecin, ni sexologue. Je n’interviens donc pas sans avis médical et bien souvent les personnes viennent me consulter après avoir tout essayé. Ce sont même les médecins qui m’envoient leurs patients après avoir évacué un problème physique, notamment cardiaque ou neurologique dans le cas d’une impuissance masculine par exemple.

De par sa nature, la sexualité s’accommode très mal de la coexistence de manifestations anxieuses, de perte de confiance ou d’estime de soi. Elle ne fait pas bon ménage non plus avec des croyances limitantes ancrées depuis des générations ou de traumatismes toujours vivaces. En cela les approches par l’hypnose permettent d’apprivoiser les réactions émotionnelles.

Le droit au plaisir avec hypnose

Des Maux d’hommes :
le droit au plaisir avec hypnose ce n’est pas un mal.

Ce travail sur l’émotion permet d’aborder avec efficacité les troubles masculins, troubles de l’érection, difficultés de contrôle de l’émotion sexuelle, de contrôle de l’éjaculation. « Rien, mou, précoce, prématurée, hâtive, rapide », des termes formulés par mes « impatients » d’aller bien mieux pour trouver une solution à ce qu’ils vivent la plupart du temps comme un manque de « maîtrise » de leur fonctionnalité sexuelle. Ils sont en conflit voire en colère contre eux même. « Je suis pulsif » déclarait l’un de mes impatients, «  ma tête voudrait que cela dure (quoi d’ailleurs ? !) Et mon corps m’échappe ». Belle dissociation !

Une souffrance féminine :
Pour en sortir et avoir le droit au plaisir avec hypnose

Dans les troubles féminins, il permet de gommer souvent les effets de l’anticipation et de percevoir différemment ses émotions. « Je n’en ai pas envie mais je le fais pour… » ou « je n’ai jamais connu l’orgasme » et « j’ai mal quand… » souvent aussi «  je n’ai plus de désir »… Des phrases entendues dans mon cabinet, des mots de souffrance réelle.

Personnellement, j’alterne un travail thérapeutique en relaxation avec des inductions hypnotiques. Leur impact est remarquable.

A la recherche du couple :
le droit au plaisir avec hypnose, une dualité.

Un mode particulier d’induction hypnotique m’intéresse, celle de l’hypnose avec le couple (et non l’hypnose du couple), notamment lorsqu’un couple n’a quasiment plus de moments partagés. Le couple vit alors un moment précieux déconnecté des tensions de la vie quotidienne. C’est souvent une étape de retour vers une intimité partagée.

Les ressources sont en vous, prenez l’initiative !

Publié par vrlgestion dans Non classé, Sexualite

Hypnose et sexualité masculine

Une histoire de précipitation.

Voici une histoire d’hypnose et sexualité masculine.

hypnose et sexualité masculinePrécoce, prématurée, hâtive, rapide ? Quatre termes formulés par mes « impatients » d’aller bien mieux pour trouver une solution à ce qu’ils vivent la plupart du temps comme un manque de « maîtrise » de leur fonctionnalité sexuelle. Ils sont en conflit voire en colère contre eux même.

« Je suis pulsif » déclarait l’un de mes impatients, «  ma tête voudrait que cela dure (quoi d’ailleurs ? !) Et mon corps m’échappe ». Belle dissociation !

L’éjaculation rapide est le trouble sexuel masculin le plus fréquent, et concernerait 30% des hommes.

L’expérience clinique montre que l’hypnose est une alternative particulièrement efficace.

Les formes cliniques primaires (l’homme a toujours eu cette difficulté) ou secondaires (il a connu un délai éjaculatoire satisfaisant) conditionnent la prise en charge par hypnose. Les voies thérapeutiques ne peuvent être identiques.

Ces voies d’accès sont multiples et chaque personne est unique. Eviter d’éviter, se réconcilier avec son corps global puis son corps sexuel, faire la paix avec son excitation sexuelle, avoir une nouvelle perception du temps pour laisser un espace nouveau se créer, faire obstacle à l’anticipation négative source d’angoisses et facteur de cette boucle infernale, développer une nouvelle relation à l’autre, se servir de l’imaginaire symbolique…

La souplesse de l’approche hypnotique permet cette adaptation et cette belle réconciliation de l’homme avec sa sexualité et c’est en cela qu’elle est passionnante.

Et en cas d’impuissance, c’est la même chose ou tout inversement !

Monsieur P , vient consulter pour un problème d’impuissance (Forme secondaire) qui dure depuis des années. Les examens pratiqués par les différents médecins n’ont montré aucune anomalie organique. Travail sur les sensations, recherches de ses ressources et réussites, écoutes directes ou indirectes de métaphores symboliques, apprentissage de l’autohypnose… Nous faisons en fin  une séance centrée sur la sensorialité et je suggère une lévitation d’un bras puis une catalepsie… Il ne vient pas à la 7 éme séance mais m’annonce par mail que sa vie a totalement changé et que tout va bien sur le plan sexuel.  Il est dit il enfin, capable de faire l’amour de façon normale. Son dernier commentaire « je reviens si cela ne baigne plus… ». Une métaphore ?

Si l’Hypnothérapeute que je suis est satisfait de ce résultat, les Psy le seront un peu moins car il me semble qu’aussi bien mon impatient que moi, avons négligé le « pourquoi ». Ce qui me console c’est qu’il me semble que c’est au thérapeute de s’adapter au patient et le patient au thérapeute… CQFD

Publié par vrlgestion dans Non classé, Sexualite

Sexualité et Hypnose

Le droit au plaisir.

Soigner les troubles sexuels par Hypnose

Ces dernières années l’Hypnose est devenue, grâce aux différentes techniques d’imagerie (IRM, TEP), l’objet d’études de plus en plus nombreuses dans le champ des neurosciences qui nous permettent de mieux appréhender  son fonctionnement, ouvrant ainsi la voie à son utilisation dans le domaine de la sexualité.

De par sa nature, la sexualité s’accommode très mal de la coexistence de manifestations anxieuses, de perte de confiance ou d’estime de soi. En cela les approches par l’hypnose permettent d’apprivoiser les réactions émotionnelles.

Ce travail sur l’émotion permet d’aborder avec efficacité les troubles masculins, troubles de l’érection, difficultés de contrôle de l’émotion sexuelle, de contrôle de l’éjaculation.

Dans les troubles féminins, il permet de gommer souvent les effets de l’anticipation et de percevoir différemment ses émotions.

Personnellement, j’alterne un travail thérapeutique en relaxation avec des inductions hypnotiques. Leur impact est remarquable.

Un mode particulier d’induction hypnotique m’intéresse, celle de l’hypnose avec le couple (et non l’hypnose du couple), notamment lorsqu’un couple n’a quasiment plus de moments partagés. Le couple vit alors un moment précieux déconnecté des tensions de la vie quotidienne. C’est souvent une étape de retour vers une intimité partagée.

Les ressources sont en vous, prenez l’initiative !

Publié par vrlgestion dans Non classé, Sexualite